17 janvier 2008

Bon alors cette galette

C'est ma nouvelle passion. Avant, ma passion, c'était d'en manger. Maintenant, c'est de les faire. Puis de les manger (faut pas déconner). Tellement ma nouvelle passion que j'en rêve le soir précédant le début de mes partiels.

En plus c'est con comme la mort : deux pâtes feuilletées, un mélange de sucre et de poudre d'amandes (pour les proportions, je suis partisan du "plus y'en a, plus y'en a"), deux œufs, de l'amour et un jaune d'oeuf pour lier les pâtes et faire dorer celle du dessus.

Sauf que y'a un geste technique à faire. Que genre si tu fais pas, après t'es dessus : faut faire un trou au milieu de la pâte du dessus. Z'appelent ça une cheminée.

Et l'intérêt d'une telle chose, c'est d'éviter de se retrouver avec ça (si vous cliquez, ça agrandit) :

Photo247

Evidemment, vu de haut, ça se voit pas trop. Mais sous un autre angle, ça donne ça :

Photo248

Avouer qu'on a plutôt envie de crier à l'arnaque, devant cette galette remplie de vide. Bon, l'avantage, c'est qu'on sait assez facilement où est la fève.

Photo248b

Voilà, c'était juste pour ces gros gourmands de Karin et Bhaâl, qui me harcèlent dans les commentaires. Pour les photos, désolé de la piètre qualité, je les ai prises avec mon téléphone.


Edit : Little Boudin écrit dans son commentaire "PS: au fait, tu n'as pas indiqué combien de farine il faut mettre?" comme ça, en passant, l'air de rien. C'est une provocation.
Tout ça sous le fallacieux prétexte que lors de la préparation de la 1ère mouture de la 1ère galette j'aurais confondu "mélanger 120g de poudre d'amande avec 120g de sucre" pour "mélanger 120g de poudre d'amande avec 120g de farine".
L'important c'est quoi ? C'est bien qu'il y en ait 120g de chaque, non ? Après, farine ou sucre, c'est de la pinaillerie, clairement.
Bref, tel un héros des temps modernes, je suis ressorti acheter de la poudre d'amande au marché plus pour recommencer à zéro. De son côté, Boudin a lamentablement récupéré le mélange farine/amande en le transformant en délicieux gâteau au chocolat/amande/miel dans le simple but de me ridiculiser.
Mais je maintiens : tout cela ne serait jamais arrivé si Boudin avait eu un four plus grand.

Posté par Black_Ninja à 19:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Bon alors cette galette

    Ouaaaaah la classe, un article qui m'est dédicacé !! C'est le début de la gloire !
    Merci pour le tuyau de la cheminée (hoho), je reessaierai quand j'aurai le temps ou alors quand je serai au chômage, une fois les études finies.

    Posté par karin, 17 janvier 2008 à 19:54 | | Répondre
  • Euh... Perso, la recette... Je préfère directement la galette... M enfin on ne peut pas tout avoir...

    Posté par Bhaâl, 18 janvier 2008 à 09:44 | | Répondre
  • Tiens, tiens, ça devient un blog-cuisine ici!!!

    Mais, je tiens à préciser que c'est plutot une réussite cette galette!

    PS: au fait, tu n'as pas indiqué combien de farine il faut mettre?

    Posté par little boudin, 20 janvier 2008 à 18:06 | | Répondre
  • Karin : pour le début de la gloire, c'est gentil, mais tu es une des cinq seuls lecteurs de ce blog, alors je suis pas sûr d'avoir une influence monumentale sur l'essor de ta popularité !

    Bhaâl : Glouton va. Tu fais des pieds et des mains pour en avoir, et quand on t'en propose (samedi dernier), tu te débines.

    Little boudin : laisse moi d'abord le temps de faire de cet endroit un blog qui marche autrement que deux semaines dans l'année, après on s'occupera de la classer dans blog-cuisine, -bricolo, -tricot, -sexo.
    Pour le reste de ton commentaire, cf. "Edit"

    Posté par Black_Ninja, 20 janvier 2008 à 21:49 | | Répondre
Nouveau commentaire